C'est notre histoire... Notre parcours dans la procréation médicale. Les hauts, les bas de notre quotidien, au jour le jour ou presque... Pour évacuer, pour se souvenir, pour raconter plus tard à ces enfants... Pour que notre galère ne soit jamais oubliée!
Aujourd'hui, nous sommes les parents comblés de petites jumelles éprouvette. Ce blog relate également leur naissance prématurée et leur quotidien.

vendredi 29 mai 2015

La fusion

Je n'ai jamais considéré mes filles comme des jumelles. J'ai un problème avec ce terme de gémellité. J'y associe tout un tas de clichés qui n'existent pas dans notre cas. Pour moi, des jumeaux, ce sont 2 bébés qui ont été conçus en même temps sous la couette. Mes filles étant 100% issues de la science, elles sont pour 100% pas jumelles. D'ailleurs, quand on me demande si ce sont des vraies ou des fausses (dois-je préciser que l'une est rousse aux yeux bleus et l'autre brune aux yeux marrons?), je réponds invariablement "100µ pures fausses". Je n'arrive pas à concevoir un transfert de 2 embryons comme une conception gémellaire. Sinon, elles seraient également les jumelles des embryons congelés issus de la même fournée. Bref, vous l'aurez compris, j'ai un problème avec ce mot "jumelles". Mon raisonnement est idiot, mais c'est comme ça...
Quand on me demande si j'ai des enfants, je réponds "oui, 2 petites filles". Jamais "Oui, des jumelles". Je n'emploie jamais ce terme. Autant dire que devant elles non plus. Elles sont 2 sœurs. Certes qui ont grandi en même temps dans mon ventre et qui sont nées le même jour, mais 2 sœurs.


Ceci étant, le côté paradoxal de mon "problème" avec la gémellité, c'est que j'ai souffert comme jamais de leur séparation à leur naissance. Je ne supportais pas de les savoir éloignées l'une de l'autre. On a donc eu à cœur dès leurs "retrouvailles", de les mettre toujours ensemble. Et en effet, à ce jour, elles ne font que très rarement des choses l'une sans l'autre. Même quand on en emmène une chez un médecin, l'autre accompagne systématiquement. Je ne supporte pas l'idée de les savoir séparées l'une de l'autre. Je sais là aussi que c'est une erreur, qu'il faudrait qu'on les sépare de temps en temps, mais mon cœur de maman souffre encore trop de leur séparation (21 mois plus tard, il serait temps qu'il s'en remette!). Je précise tout de même qu'elles n'ont jamais dormi dans le même lit, qu'on les appelle toujours individuellement par leur prénom...


Je pensais que la fusion ne s'opérait que chez les "vrais" jumeaux, les monozygothes. Or, au fil de mes lectures, je me suis aperçue que non. Les jumeaux passent presque forcément par une phase fusionnelle. Et là, on est en plein dedans. C'est aussi beau que déstabilisant.


Elles fonctionnent ensemble. En binôme. Sur tout. Rose est soigneuse, consciencieuse, appliquée. Sa sœur, tout l'inverse. ça rend leur duo si rigolo et si complémentaire à la fois.
A la crèche, elles ne sont qu'ensemble. D'ailleurs, je me suis interrogée sur cette histoire de fusion suite à une remarque de la crèche qui me disait qu'elles étaient complètement fusionnelles et que le personnel n'avait encore jamais eu le cas d'une telle fusion chez leurs multiples (bon, il n'en on pas beaucoup. Cette année, juste les filles, des triplés, et des grands jumeaux de 4 ans le mercredi et les vacances). ça m'a déstabilisé. Je sais que nous sommes en parti fautifs... Je ne voudrais tellement pas qu'elles en souffrent... Mais mon cœur ne peut tellement pas les séparer...


Et aussi, c'est tellement beau de les voir rire ensemble. Fonctionner en miroir. Avoir besoin l'une de l'autre pour être bien. J'adore ce lien qui les uni (tiens, ça me met les larmes aux yeux de l'écrire...). Par exemple, hier soir j'étendais le linge dehors, et je les entendais rire comme jamais. Je suis allé voir ce qui se tramait à l'intérieur, en douce... Elles étaient sur notre lit, face à face, à tenter de tenir debout sans appui et se jeter en arrière sur leurs fesses. ça a duré bien 30mn... Mon cœur fondait.
Quand l'une dit un mot (un son...), l'autre dit la même chose. Quand Rose accepte de manger quelque chose, Jade accepte (presque tout le temps) de manger la même chose. Quand l'une est au pot, l'autre s'asseoit à côté pour lui tenir compagnie. Quand l'une va se coucher elle a besoin de l'autre pour être rassurée...


J'ai lu qu'à partir de 2 ans cet été fusionnel s'estompait pour normalement disparaître. J'espère que ce sera le cas naturellement. Sans que nous ayons besoin d'intervenir pour ne pas blesser mon cœur de maman... Parce que ça a beau être un lien absolument magnifique, je sais que pour leur avenir il est important qu'elles ne vivent pas à travers l'autre.


Nous sommes partis en vacances 10 jours ce mois-ci. Avec les filles évidemment. 2000km de route, 24h de bateau aller-retour, et 2 petites filles qui ont été adorables. La voiture c'est parfaitement bien passée. Depuis qu'elles sont face à la route, on a plus du tout les crises en permanence. Elles jouent, elle dorment, et surtout, elles regardent par la fenêtre. Je vous passe les hurlements de joie des 2 parties à chaque fois qu'elles apercevaient au dehors un chien ou un oiseau... Le bateau a été long, très long... mais les filles ont bien dormi et joué. Jade a refusé de manger pendant toutes les vacances pour ne se contenter que de son biberon du matin comme seul repas quotidien... (aussitôt arrivée à la maison, elle a dévoré tout un bol de purée, 2 yaourts, 2 fromages blanc et 4 petits suisse...). On a eu peur d'un retour en arrière. Parce qu'en plus de cela, Jade c'est mise à détester le sable. Elle en avait une peur panique au point de presque se poster sur le sommet de notre crane pour être sure qu'aucun grain de sable ne viendrait l'attaquer. Rose quant à elle a mangé... pas trop... les petits pots, c'est pas son truc. Elle préfère les repas de maman. On va dire qu'elle s'est alimentée juste ce qu'il fallait. Rose adore la plage et jouer avec le sable. Vous ai-je déjà dit qu'elles étaient le jour et la nuit?
On a changé d'hébergement 6 fois en 10 jours... Pour Rose, RAS. Pour Jade, ce fut parfois plus compliqué. Jade a besoin de sa sœur pour se repérer. Rose est son pilier. C'est en cela aussi qu'on se rend compte qu'elles sont en pleine fusion. Aussitôt orientée vers Rose, Jade s'apaisait et s'endormait sans problème. Jade est une angoissée. Elle a besoin de repère, et nous, ses parents, nous ne sommes pas ce repère. C'est bien Rose qui l'est.


Jade caline beaucoup sa sœur. Elle va vers elle, la prend dans ses bras, l'enlace, lui fait des bisous. Spontanément. Pendant le bib du matin, Jade caresse les cheveux de Rose avec tendresse. Et quand elle termine son bib, elle se jette sur Rose pour lui faire un mimi (lechouillage quoi..). Rose est moins expressive, mais Rose est une "grande" sœur. Elle prend soin de Jade. Elle lui apporte un jouet qu'elle aime quand elle pleure ou qu'elle est en colère. Elle va la "chercher" (à 4 pattes...) quand elle est quelque part qu'elle ne connaît pas et perd ses repère. Et parfois, elle fait un calin tête contre tête (Rose ne sait pas faire de mimi). On croirait presque que Rose a la maturité d'une personne de 40 ans... Entre nous, on dit que Rose est "née vieille"... Quand Rose se lève le matin, ses cheveux sont déjà coiffés automatiquement, elle s'asseoit bien droite pour boire son bib, ses petites jambes croisées sur le canapé... Quand Jade se lève le matin (et ça reste ainsi toute la journée), elle a les cheveux tout ébouriffé (Jade a le cheveux rebel), elle est avachie pour prendre son bib, elle trouve le moyen de se coller du lait de partout...


Elles ont 20 mois 1/2, ne marchent pas encore, commencent à dire quelques mots ("écéça" = qu'est ce que c'est que ça, "ati" = merci, "aya" = aurevoir, "voilà" = voilà..., "wouwou" = chien, et depuis 3 jours, elles disent "caca"...). Elles comprennent absolument tout ce qu'on leur dit. Elles n'y répondent pas par des paroles, mais par des actions associées à ce qu'on disait. On a de vraies conversation avec elles. Avec des mots "normaux", "compliqués", et elles comprennent. On se demande comment ces tous petits peuvent comprendre tout ce vocabulaire... (oui, on a des questions assez existentielles...).


Vous l'aurez compris, on se régale d'amour avec nos poupées. Elles restent des petites filles extrêmement sages qui leur vaut le statut de "petites filles modèle" auprès de tous nos amis. Et je pense que ce "lien gémellaire" n'est pas innocent dans ce comportement apaisé.


Concernant le sommeil, tout roule. Elles continuent de se coucher à 19h30. Les réveils sont moins tardifs. Je les lève pour la crèche vers 8h15. Parfois elles se réveillent à peine, parfois elles sont encore endormies. Le week-end, bizarrement, elles peinent à passer les 8h...
Les siestes sont toujours aussi bonnes. Entre 2h30 et 3h de sieste à la maison. Entre 1h et 2h à la crèche.
Jade a parfois des réveils nocturnes. Elle se rendort en général toute seule en 1mn. Parfois c'est la douleur (dents?) qui la réveille. Dans ces cas là, on intervient avec un peu de medoc,et hop, elle se rendort (un peu moins facilement mais ça va).


Voilà, ce post est un peu fouilli, mais je voulais poser avec des mots ce lien si fort qui les uni...

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est ce qu'on se dit tous les jours... Mais ce lien est aussi très déstabilisant...

      Supprimer
  2. coucou gval... je venais lire où en était tes filles... J'ai pas tout lu mais ça a l'air magique tout ça... gros bisous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Annmy! Merci d'être passée par là. Je sais à quel point ce genre de lecture t'est difficile... Je suis d'autant plus admirative de ton passage... Merci. Plein de bisous

      Supprimer
  3. J'ai le même type de raisonnement que toi. Pour moi des jumeaux, c'est hors pma, vrais ou faux. Je m'explique, le choix de transférer 2 embryons donnent le sentiment de créer ce lien. Je ne sais pas si je suis claire..lol.. En tout cas, les nôtres se ressemblent beaucoup, pourtant fille et garçon, et leur complicité est réelle. Encore aujourd'hui, ils ont piqué du nez au même moment alors que lui piquait déjà du nez et elle était bien énervée. Curieux. Pareil pour la nourriture, ma fille regarde systématiquement si son frère mange avant d'accepter sa cuillère. Heureusement, il mange de tout joyeusement. Je me dis régulièrement qu'avec une soeur jumelle ou un frère petit mangeur, elle serait plus capricieuse et moins gourmande !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement beau de les voir fonctionner en duo... Ici, quand l'une pousse son assiette pour dire "j'ai fini de manger"... l'autre aussi... zut...

      Supprimer
  4. Ah idem, elle le regarde de son air coquin et semble lui dire "on avait dit qu'on aimait ...ou pas ?". Chance pour nous, lui ne se soucie pas de son avis ! Il se contente juste d'essayer de lui chiper ce qu'il peut ! Dans mon cas, c'est la différence fille/garçon qui me fascine. Autant ma fille adore les robes, les tissus, les imprimés etc...et remarque les changements chez nous (coupe de cheveux, chaussures etc...) autant lui ni prête aucune attention..eh oui !

    RépondreSupprimer