C'est notre histoire... Notre parcours dans la procréation médicale. Les hauts, les bas de notre quotidien, au jour le jour ou presque... Pour évacuer, pour se souvenir, pour raconter plus tard à ces enfants... Pour que notre galère ne soit jamais oubliée!
Aujourd'hui, nous sommes les parents comblés de petites jumelles éprouvette. Ce blog relate également leur naissance prématurée et leur quotidien.

samedi 10 décembre 2011

Apprendre que ses amies sont enceinte

Il y a un truc dans le parcours qui est INSUPPORTABLE, c'est apprendre que les gens qu'on aime attendent un enfant. On était loin d'être les premiers à vouloir un enfant, on ne peut donc pas jalouser les gens à ce niveau là. On était même plutôt dans les derniers. Il restait pourtant mes 2 meilleures amies, et le cousin de Chéri:

- En Mai 2010, ma meilleure amie n°1 m'apprend qu'elle est enceinte. Une jolie petite princesse nait en janvier 2011. Je me sens un peux exclue de sa vie à ce moment là, avec mes potentiels soucis pour repeupler le monde. Mais cette petite bouboune, je l'aime fort. J'espère de tout mon coeur être sa marraine. Et non, ce ne sera finalement pas moi... La deception s'abat sur moi. Je pense qu'il ma fallu la petite année pour m'en remettre, et je ne suis pas sur de m'en être remise à ce jour... J'ai toujours cette pointe d'amertume... Je sais, c'est nul, mais je suis JALOUSE!

- En Septembre 2010, mon autre meilleure amie, qui est aussi la meilleure amie de la 1ère meilleure amie (vous me suivez, on est un trio), m'apprend qu'elle est enceinte. Elle accouche en mai 2011 d'une jolie petite princesse. C'est ma 1ère meilleur amie qui en est la marraine. ça je m'en doutais. Mais moi je suis exclue encore plus.

- D'autant, que ma 3ème meilleure amie a eu son 2ème petit bonhomme en décembre 2010.

Bref, ces 3 petits bouchons nous entourent, et nous crèvent le coeur à la fois. J'aurais tellement aimé que mon bébé grandisse avec eux. Et qu'on ne me dise pas qu'il grandira avec leur 2ème. Ce que je voulais MOI c'est qu'ils grandissent tous ensemble entre 1ers!!!! C'est tout! Le 2ème, c'est pas pareil.

- En juin 2011, le lendemain des resultats de spermo de chéri, son cousin (frère dans le coeur), nous apprend que sa copine est enceinte. Le monde s'éffondre. Je n'ai JAMAIS aussi mal vécu une grossesse. C'est une petite fille, Chéri sera le parrain. On a du mal à se réjouir. On souffre beaucoup l'un comme l'autre de cette grossesse. D'ailleurs, on les voit très peu en ce moment. Ils sont assez discrets par rapport à nous sur cette grosses, mais sur facebook, elle se lache complètement. A tel point que j'ai envie de la virer de mes amis. Je peux plus supporter les photos de ventre, les plaintes d'insomnies... Tous ces problèmes de femmes enceinte! Je ne peux plus voir une femme enceinte!

- En Juillet 2011, la cousine de Chéri accouche de son 2ème, un petit mec. Chéri est parrain de la 1ère. Une magnifique petite princesse de 3 ans qu'on adore plus que tout. Mais qui nous fait aussi souffrir quand on la garde, parce qu'on aura peut-être jamais le bonheur d'avoir un petit bout rien qu'a nous.

Bref, là c'est le panel des personnes qui sont les plus proche de nous et qui nous entourent au quotidien. Je vous laisse imaginer la souffrance. On prend sur nous pour ne pas se marginaliser et se mettre à l'écart. Mais c'est tellement tellement dur! On se force à aller dîner chez eux quand ils nous invitent. On ne bronche pas. On caline leurs enfants. On parle bébés et couches sans rien dire.

Le SUMMUM du cauchemard, c'est une soirée chez meilleure amie n°3 il y a 3 semaines environ. Elle nous appelle pour aller manger. Jusque là tout va bien. Meilleure amie n°1 est présente. Super. Mais il y a aussi 2 autres couples de copains qui ont des enfants nés en décembre 2010 et janvier 2011. Ce qui fait donc 4 bébés du strict même age! Les mecs parlaient de leur côté, et moi, MOI, je me suis retrouvée comme une conne face à mon verre de blanc pendant que les mamans comparaient l'assise de leur enfant. Je vous passe les détails sur les enfants surdoués, en avance.. Alors j'ai joué avec le grand de n°3, et accessoirement, je suis sortie pleurer 2/3 minutes, parce que TROP, c'est TROP. N°3 ne pensait pas faire mal en nous invitant. Elle n'y a d'ailleurs même pas pensé que ça pouvait nous faire souffrir. Pour elle, on n'a pas d'enfant, mais c'est parce qu'on en veut pas. Elle ne voit pas le mal. Je lui en ai tellement voulu de nous avoir mis dans cette galère de soirée!!!!!!!
Et puis finalement n°1 c'est aperçue du mal être, tous les bébés ont été couché, et n°1 faisait en sorte que les sujets ne reviennent jamais sur les bébés. Merci n°1.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire