C'est notre histoire... Notre parcours dans la procréation médicale. Les hauts, les bas de notre quotidien, au jour le jour ou presque... Pour évacuer, pour se souvenir, pour raconter plus tard à ces enfants... Pour que notre galère ne soit jamais oubliée!
Aujourd'hui, nous sommes les parents comblés de petites jumelles éprouvette. Ce blog relate également leur naissance prématurée et leur quotidien.

samedi 10 décembre 2011

Premiers pas dans la PMA

Ni une ni deux, on ne s'abat pas, la medecine fait des miracles. D'autant plus, qu'on était plus au moins préparé au fond de nous même à ce resultat (mais pas à ce point tout de même). Bref, on ne tombe pas de trop haut, donc on se bat. On est des BATTANTS!!!!! Enfin surtout moi, parce que Chéri a envie de rentrer dans un petit trou de souris, et de ne plus jamais en sortir. Il se sent si mal, il en veut à la terre entière, s'énerve après tout et tout le monde, et par dessus tout, ne VEUT pas en parler. Je le persuade tout de même dans un premier temps d'en parler à ses parents. De mon côté, j'en discute avec ma meilleur amie n°1, puis ma mère... Puis, au file du temps, on en parle à tout le monde. Au moins, ça évite les maladresses. Personne ne s'apitoie sur notre sort, du moins en apparence, et au moins, on s'épargne tout commentaire désobligeant, encore que... La copine du cousin de Chéri est assez indélicate et "Melle je mets les pieds dans le plat", ou "J'oublie de tourner ma langue 7 fois avant de parler"... Elle parle sans réfléchir ce qui donne des trucs du genre: "Le don de sperme, c'est juste pas possible, je pourrai jamais envisager un truc pareil". Normal, elle est ENCEINTE elle! C'est sans compter qu'à ce moment là, on ne savait pas encore nous non plus qu'on y aurait peut-être recours. Mais quand tu sais pas, tu te la fermes!!!!!!! Les gens ne peuvent jamais savoir qui ils ont en face d'eux!

Allez savoir comment je sais ça, mais une clinique à 60km de chez nous est spécialisée dans l'infertilité, et ils ont, je crois d'excellents resultats...
J'appelle donc la Clinique à Miracles et je prends rendez-vous pour chéri avec Dr Miracle. Un mois d'attente, ça va, je m'attendait au moins à trois mois....

Rendez-vous est donc pris pour le 29 Juillet. Pendant ce mois qui va s'écouler, pour nous occuper, je demande à Chéri de reprendre rendez-vous chez le doc, histoire de passer le temps, de mon côté je prends rendez-vous chez ma gygy.

Le doc explique à Chéri que le resultat est CATASTROPHIQUE et que nous n'avons donc aucune chance d'y arriver même avec une FIV. Vive le réconfort!!! Il dit qu'il faut au minimum 3 millions de zozos pour envisager une FIV. Pffff n'importe quoi, moi qui suis un peu Doctuer du dimanche, je sais qu'on peut réussir avec moins de zozos grâce à ICSI. Ces docs, ils feraient bien d'aller plus souvent en formation internet ou Docti........

Je vais chez ma gygy, qui catastrophée, et penaude (elle n'a jamais voulu me prescire de spermo...) me dit que nous ne pouvons pas y arriver avec ce resultat et que le labo a certaienement noté oligospermie pour ne pas se mouiller, et ne pas nous anéantir. Comme le doc, gygy n'a jamais l'air d'avoir rencontré ICSI. Heureusement qu'internet est là... Elle prend tellement pitié de mon désenparement qu'elle ne me fait même pas payer la consultation. Enfin, elle me précise aussi qu'elle ne me suivra plus, qu'elle nous envoie à la clinique à Miracles rencontrer Dr Miracle. Heureusement, j'avais pris les devants, et n'avait pas attendu son feu vert. Bref, on a tout de même notre courrier de recommandation...

Voilà, on attend tout le mois de juillet que le temps passe. Je n'ai jamais autant detesté l'été et voulu que le temps passe vite vite vite. Ce mois d'attente dans l'incertitude est extrêmement long avec ce pauvre resultat de spermo qui veut rien dire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire